Les origines du miel de Manuka Medihoney®

Le manuka (leptospermum scoparium) est un arbrisseau de 3 mètres de haut très répandu en Nouvelle-Zélande. Il y recouvre d’immenses territoires sauvages, notamment parce qu’il a colonisé les espaces déforestés par les européens. Il appartient à la famille des Myrtaceae. Il se couvre de petites fleurs blanches. Son pollen sert aux abeilles à fabriquer un miel unique au monde, doté de propriétés exceptionnelles antibactériennes.

une plante découverte par le peuple maori

Les maoris utilisaient les propriétés bactéricides des feuilles de manuka depuis longtemps, mais il a fallu attendre l’arrivée des abeilles à miel des européens pour que le miel de manuka soit produit en 1839.

Par ailleurs, le miel est connu depuis des millénaires pour ses propriétés thérapeutiques. Longtemps encore utilisé au 20e siècle, il a peu à peu été abandonné après la 2nde guerre mondiale en faveur de produits plus modernes, plus innovants, moins naturels, et ceci malgré l’abondante bibliographie portant sur ses propriétés thérapeutiques et faisant l’unanimité sur son efficacité, particulièrement dans les soins des plaies chroniques.

étudiée par des chercheurs en nouvelle-zélande

Recherches sur le miel de manuka et ses propriétés uniques de cicatrisation

Peter MOLAN, professeur à l’Unité de Recherche sur le Miel à l’Université de Waikato, en Nouvelle-Zélande, a étudié pendant longtemps les miels de Nouvelle-Zélande, et plus particulièrement celui de manuka.

Il a rapidement conclu que celui-ci avait des propriétés antibactériennes uniques. N’ayant pas identifié la cause de ces propriétés spécifiques, il les a regroupées sous le vocable “d’effets non peroxydiques” par opposition à l’effet peroxydique présent dans tous les miels.

renfermant un composant exceptionnel

2008 : découverte du composant à l’origine de l’effet cicatrisant exceptionnel du miel de manuka

En 2008, le professeur Thomas HENLE, chercheur à l’Université Technique de Dresde, et son équipe ont découvert la présence du composant qui est à l’origine de l’effet spécifique (non peroxydique) du miel de manuka : le méthylglyoxal (MGO).

Ce composant était déjà connu car présent dans de nombreux aliments, mais c’est sa forte concentration dans le miel de manuka qui lui donne ses propriétés exceptionnelles.

Qu’est-ce que le miel médical de manuka Medihoney ?

De tous les miels testés, seul le miel de Manuka (Leptospermum Scoparium) bénéficie d’un niveau très élevé d’activité antibactérienne (taux de MGO – methyglyoxal). Le miel médical de manuka Medihoney affiche une traçabilité des lieux de culture du manuka au conditionnement de ses produits, ce qui garantit des produits d’excellente qualité et en conserve toutes les propriétés thérapeutiques.

Process de transformation du miel médical Medihoney


  1. Fleur de Manuka
  2. Les abeilles butinent le pollen et fabriquent le miel
    Chaque ruche est tracée et garantie sans pesticide ni antibiotique
  3. Récolte du miel
  4. Fabrication des produits Medihoney
    Contrôle rigoureux à chaque étape de fabrication
  5. Vérification par un laboratoire certifié du taux de MGO
  6. 3 étapes de stérilisation gamma qui n’altèrent pas le produit

  7. Miel médical Medihoney

De plus, le miel médical de manuka Medihoney est le seul miel ayant fait l’objet de plus de 160 études cliniques afin de démontrer son efficacité et son protocole d’utilisation.

Medihoney  : un miel de manuka exceptionnel

De nombreux travaux comparent l’activité antibactérienne du MGO et celle du peroxyde présent dans tous les miels. À l’issue de ces travaux, la communauté scientifique, et en particulier le professeur Molan, s’accordent sur les assertions suivantes :

  • le MGO est seul responsable de l’activité antibactérienne spécifique du miel de manuka, d’autres composants du miel renforçant cette activité,
  • sans MGO, l’activité antibactérienne d’un miel est négligeable,
  • les revendications d’activité antibactérienne basées sur l’action du peroxyde d’hydrogène ne sont pas validées scientifiquement. Elles sont d’ailleurs interdites en Nouvelle Zélande.

Pour avoir une activité antibactérienne efficace, un miel de manuka doit garantit une teneur en MGO minimale de 312mg/kg. Le miel de manuka Medihoney contient un minimum de 355mg/kg de MGO.

Les mesures medihoney en laboratoire

Contactez-nous